Inspiration

Comment assumer son style peut tout changer

Hey ! J’espère que vous allez bien aujourd’hui 🥰 Moi oui car j’ai décidé de vous parler de quelque chose qui me tient vraiment à cœur : l’acceptation de soi et oser être qui nous sommes.

via GIPHY

J’ai toujours été inspirée par des personnes et des entreprises uniques, authentiques, qui véhiculent des idées fortes et des valeurs importantes. (D’ailleurs, dîtes-moi en commentaires si vous aimeriez que je vous fasse un article sur ces figures emblématiques qui m’inspirent tout particulièrement !)

Lorsque j’ai eu mon Bac et que j’ai décidé de me lancer dans une formation dessinateur/illustrateur, c’était principalement pour renforcer mes connaissances. Au fil du temps, je me suis rendue compte que l’illustration n’était pas seulement une passion mais aussi ma vocation. Les devoirs s’enchaînant, mes traits ne formaient plus que des projets demandés par les professeurs, sans saveur, sans identité. Bien-sûr je ne regrette absolument pas d’avoir suivi cette formation, bien au contraire ! J’étais juste plus assidue à créer un projet digne des attentes de mes professeurs plutôt que de chercher à leur faire connaître mon univers.

Et par la suite, je me suis laissée influencer par les réseaux sociaux, le travail des autres, de ceux qui réussissent. Je ne considère pas ça comme une erreur car dans un sens ça m’a fait apprendre de nouvelles techniques et m’a donné envie de traiter des sujets différents. Je n’ai jamais copié. En revanche, le jour où je me suis rendue compte à quel point je m’inspirais beaucoup trop des autres, je me suis prise une vraie claque… Alors j’ai regardé mon travail d’un regard différent. Ce n’était pas moi. C’était un mélange d’études de différents portraits, personnages, dans des couleurs beaucoup trop inspirées des réseaux sociaux. C’est pourquoi j’ai décidé de changer ça. De TOUT changer.

Alors pourquoi ne pas changer ?

Pourquoi continuer dans une voie qui ne me correspondait pas ? Pourquoi vouloir être quelqu’un que je n’étais pas ? J’ai toujours aimé le noir, j’ai toujours aimé le rock, le hard rock, le métal, le café noir, les chaussures extravagantes, les jeans troués, les tatouages, alors pourquoi aurais-je dû aimer le thé, la folk, la pop, les petites robes à motifs fleuris ? Ce n’était pas moi. J’ai toujours eu un style alternatif. Pourquoi ne pas oser être celle que je voulais être, celle que j’étais vraiment ?

Sûrement par peur de décevoir, par peur d’être jugée. Je n’en ai jamais parlé ni sur les réseaux sociaux ni ici. Mais le collège a été une terrible épreuve pour moi. Je m’habillais toujours en noir, j’avais déjà un style un peu gothique, j’étais ronde, je n’avais pas de vêtement à la mode ni le dernier Apple qui venait de sortir (enfin à mon époque c’était le Blackberry 😂). J’étais différente et ça, c’est exactement ce qui donne une excuse aux harceleurs pour faire du mal. Mon harcèlement n’était pas le pire de ce qui existe. Mais il m’a énormément blessée, m’a laissée des cicatrices, des souvenirs douloureux. Et encore aujourd’hui, à 22 ans, je me surprends encore à penser comme à cette époque, à ressentir parfois les mêmes doutes, sentir les regards fantômes derrière moi. Un jour, j’ai décidé de ne plus me laisser faire et de foncer dans le tas. Et ça a eu trois conséquences : on a enfin commencé à me respecter, j’ai enfin réalisé que ce n’était pas moi le problème, et je me suis prise deux heures de colle… Mais ce n’est qu’un détail… 😂

Alors je pense que ce sentiment de ne pas être acceptée me suit encore. C’est pour cette raison, une fois de plus, que j’ai décidé de foncer dans le tas. Là encore, il y a eu des conséquences : que de bonnes.

On efface tout et on recommence !

J’ai tout changé. Ma façon de voir les choses, et prendre mes distances avec les autres illustrateurs par lesquels j’étais bien trop influencée. Ensuite, je suis allée dans le back office de mon site, et j’ai commencé par changer ma bannière d’accueil, changer le rose poudré par un profond rouge bordeaux, ajouter du noir, beaucoup de noir ! Remplacer un portrait aux teintes pâles par une illustration qui est une grande fierté pour moi. Une illustration noire, tatouée, rock, élégante mais affranchie des codes, avec des chaussures extravagantes comme je les aime. 🥰

J’ai ensuite repris ma liste d’idées, et tout ce que j’avais laissé tomber car les teintes n’étaient pas assez pastelles, je l’ai repris, et j’en ai fait autre chose, dans un style différent. Un style rock, un style gothique, un style qui claque et qui me ressemble enfin ! Même chose pour mes photos sur les réseaux sociaux. Fini les photos pastelles, j’ai acheté une pièce de satin rouge et maintenant elle est la base de toutes mes photos. J’ai décidé d’être moi-même, avec mes qualités et mes défauts, mes couleurs, mon style et BORD*L que ça fait du bien !!!

Je suis allée au bout des choses. J’aime les livres et les carnets ? Alors je vais en créer. J’ai envie de dessiner une femme seins nus pour dénoncer la grossophobie et pour promouvoir l’octobre rose ? Alors je l’ai fait. Et c’est ça que je veux. De l’authenticité, de la transparence, quelque chose d’unique et de précieux. Quelque chose qui apporte de la valeur, qui véhicule un message. Je veux créer et montrer des choses qui ont du sens. Des choses dont il faut que l’on se soucie.

Résultat après 6 mois ?

-Plus aucune crise d’angoisse. Pas mal pour une nana qui a un trouble anxieux, hein ? Juste des petites angoisses passagères mais très rarement et pour des choses fondées (une grosse erreur de la part des impôts par exemple 😑).

-Je me sens tellement plus en phase avec moi-même et avec mon art. Je n’ai plus de panne d’inspiration. Au contraire j’ai trop d’idées et pas assez d’heures en une journée 😂

-Même physiquement je me sens mieux. Je porte fièrement les couleurs de mon art, de mon identité, je parle fièrement de mon art et de mon métier. Je me sens plus à l’aise avec mon corps et je commence à l’aimer.

-J’ai d’avantage envie de prendre du temps pour moi. Et par choix, pas par obligation.

Alors OSEZ être qui vous êtes ! OSEZ devenir la personne que vous voulez être !

Je suis tellement heureuse d’avoir pris cette décision, jamais je ne reviendrai en arrière. Je suis fière d’avoir osé le faire et d’avoir fini par retrouver ma voie. Même si je sais que mon travail ne s’arrêtera pas là. Oui, je me suis réappropriée mon style. Mais il y a encore beaucoup de choses que j’ai envie de faire. Je n’ai plus envie de dessiner des choses uniquement parce qu’elles sont belles. Et ça, j’en ai pris conscience pendant mes vacances avec mon chéri. J’ai dû faire un break d’une semaine il y a peu car j’étais complètement épuisée et que les idées noires recommençaient à venir me tirailler.

Je me suis rendue compte que j’ai une chance énorme. La chance d’avoir des personnes exceptionnelles qui croient en mon talent. La chance d’avoir la capacité de dessiner ce que je souhaite. La chance de pouvoir représenter fidèlement mes idées. Et je ressens le besoin d’en faire quelque chose d’important.

Cette semaine encore, une jeune fille de 13 ans s’est suicidée pas loin de chez moi car elle était harcelée au collège. Sur les réseaux sociaux, j’ai lu les mots d’une mère dont le petit garçon qui est en maternelle, est harcelé et frappé. Ce n’est pas normal. Il y a tant de causes pour lesquelles j’aimerais me battre, pour lesquelles j’aimerais que les choses changent. Qu’enfin les femmes aiment leur corps, que les médias et les marques varient les couleurs et les formes de leurs mannequins. Qu’enfin, des femmes arrêtent de mourir sous les coups de leur mari et ne se fassent plus violer. Qu’enfin les marques prennent en considération le bien-être animal. Qu’on interdise la production de fourrure. Tant de causes, si peu de temps.

J’ai commencé avec l’illustration « Protect and Love your Body », ode à l’acceptation de soi et à la lutte contre le cancer. Mais il me reste encore beaucoup de causes que je veux défendre. Oui je continuerai à dessiner des choses parfois juste parce que je les trouve belles, mais j’ai envie d’envoyer mon art et mon entreprise dans une direction de lutte pour les valeurs que je défends.

Alors pour moi, l’acceptation de soi commence par s’accepter tel qu’on est, ensuite oser devenir qui nous sommes et enfin, oser se battre pour les causes que l’on défend.

Merci beaucoup d’avoir lu cet article un peu particulier ^^ Il me tenait à cœur de le rédiger et de vous le dévoiler. L’acceptation de soi et l’unicité sont deux de mes principales valeurs. Alors quitte à me battre pour les idées que je défends, autant commencer par celles qui me touchent personnellement…

N’hésitez-pas à me dire en commentaire si cet article vous a plu, ce que vous en avez pensé, s’il vous a inspiré, et n’oubliez pas de me dire si vous aimeriez que je vous fasse un article sur ces figures emblématiques qui m’inspirent tout particulièrement !

Encore un grand merci à tous ceux qui m’inspirent, qui m’encouragent dans tous mes projets et toutes mes décisions et qui ne cessent de croire en moi et en Lydie-Illustrations

Un remerciement spécial à ma sœur Lucie Khouas des Bonheurs de Chat Noir pour ses corrections et ses suggestions d’amélioration.

N’hésite pas à enregistrer cette épingle sur Pinterest !

3 commentaires

  1. […] vous résumer mon cas personnel (j’en avais fait un article complet sur le sujet : “Comment assumer mon style a tout changé” ) : je sortais de ma formation, il fallait que je crée pour mon book et pour ma […]

  2. […] eu une autre grande prise de conscience cette année, tant que j’en ai même fait un article de blog sur le sujet.Je me suis rendue compte que depuis que je suis officiellement illustratrice, je ne […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.