Création

Mon matériel pour l’illustration


À plusieurs occasions vous m’avez demandé quel matériel j’utilisais pour mes illustrations. De ce fait, je me suis dite qu’un article serait une bonne occasion de vous présenter un peu plus mon univers. Et…. le voici ! Ici, je vais enfin vous présenter le matériel de dessin que j’utilise le plus souvent ! 😊

J’ai toujours pratiqué le dessin au crayon de bois, et cette technique est toujours ma préférée. Mais, lorsque j’ai commencé ma formation dessinateur/illustrateur en 2018, il m’a été demandé d’acheter certaines fournitures. Et là, panique totale ! Je n’avais pas un rond et aucune idée de quelle marque acheter !

Après avoir fouiné dans de vieilles fournitures scolaires et retrouvé de vieux tubes de gouache et d’acrylique (dont la plupart étaient complètement secs et bons à jeter), j’ai cherché sur des sites et dans des magasins low-cost le genre de fourniture que je pourrais trouver.

GROSSE ERREUR ! Même si les prix de ce genre d’enseignes sont attractifs, la plupart de leurs produits ne sont pas de bonne qualité : pigmentation trop faible, papier trop fin ou qui se déchire facilement, et j’en passe !

Voilà pourquoi je vais ici vous présenter mes premiers achats en matière de matériel de beaux-arts, ainsi que mon avis.

LET’S GO !



Les crayons de bois

Je ne peux que commencer cet article par vous parler de ma technique principale : le crayon de bois. J’ai testé pas mal de marques depuis que je dessine et depuis un certain temps, je pense avoir trouvé ma marque préférée : les Staedtler Tradition.

Même si les crayons de bois classiques vendus en grande surface font très bien leur job, j’étais à la recherche de crayons de bois bien pigmentés qui pourraient me donner un noir bien profond. Et je dois avouer que, avec les Staedtler, je n’ai plus besoin d’aller au-delà du 6B. Je les achète maintenant par lots de 12.

J’en ai aussi de la marque Faber Castell, que je n’achète qu’à l’unité car je les préfère pour leurs types 2H, voir plus secs.

J’avais aussi jeté mon dévolu à une époque sur des Cretacolor Monolith, qui sont des crayons composés uniquement de graphite, sans bois autour. J’aime bien ce genre de crayons pour créer des effets de drapé ou faire des illustrations d’architecture afin de réaliser des reflets pour représenter du bois, par exemple.

Enfin, j’ai un porte mine HB que je n’utilise que pour les croquis rapides.


L’ Aquarelle

J’utilise l’aquarelle non pas sur mon dessin original mais sur une autre feuille. Je scanne le dessin original et l’aquarelle puis j’assemble le tout sur logiciel. Au moins, si j’ai raté mon aquarelle, le dessin au trait, lui est sauvé 😉


* Palette *

La première palette d’aquarelle que j’ai acheté est celle de 24 godets de la marque Mozart. A l’époque, je l’ai trouvée sur Amazon à environ 10 ou 12€. Aujourd’hui, elle est bien plus chère (21,99€ au moment où je vous écris). Elle est très bien pour commencer, même si je trouve qu’elle a une odeur assez « chimique » et que la pigmentation est un peu trop faible à mon goût. Actuellement, vous pouvez trouver des palettes d’aquarelle de meilleure qualité du type Winsor et Newton au prix de 15,90€ pour 12 demis godets. Même s’il y a moins de matière, je pense que c’est le genre de produit vers lequel je me tournerais quand j’aurai terminé la mienne.

Il existe également des tubes d’aquarelle liquide qui ressemblent à de la gouache. J’en ai acheté un petit tube de la marque Winsor et Newton de couleur Rouge Winsor Foncé que je n’ai pas encore testé, mais, promis, je vous tiens au courant dès que ce sera fait !

Je tiens à préciser que, si aucune palette ne vous convient et que vous avez un budget confortable, vous pouvez vous procurer des godets à l’unité. Les magasins de beaux-arts disposent de grandes variétés de coloris et vous pourrez ainsi composer votre propre palette !

* Drawing-gum *

Il y a peu de temps, je me suis achetée un petit pot de drawing-gum de la marque Pébéo à Cultura et ça m’a changé la vie ! Le drawing-gum est un liquide qui, en séchant, prend la texture d’un silicone. C’est vraiment très pratique pour l’aquarelle ou l’encre, afin de garder les blancs bien propres.

En plus de réserver les zones bien blanches lorsque vous appliquez l’aquarelle, il permet aussi de faire de jolis effets.

ATTENTION : Ne faîtes pas la même erreur que moi en utilisant un de vos pinceau préféré pour le drawing-gum. Il doit être nettoyé à l’eau directement après utilisation car il sèche très vite… Autrement, adieu votre pinceau !


Les Encres

J’aurais pu les mettre dans la catégorie de l’aquarelle mais je préfère les mettre à part. Pour certains, encre et aquarelle se ressemblent, mais pas pour moi ! 😅

En ce qui me concerne, l’aquarelle et l’encre sont deux techniques et utilisations bien distinctes. L’encre a deux avantages que l’aquarelle n’a pas, ou pas totalement.

Pour commencer, la pigmentation. Personnellement, je trouve que l’encre est bien plus lumineuse que l’aquarelle. Elle offre un rendu complètement différent au dessin. Sans parler des effets qu’elle produit lorsque l’on dépose une goutte sur un papier humide 😍 J’en suis tellement fan que je l’utilise dans presque toutes mes illustrations !

Concernant la marque et les coloris, je possède actuellement 4 couleurs de la marque Pébéo Colorex qui est la plus connue: Cyan, Magenta et Jaune mais j’ai aussi acheté la couleur Vermillon que je n’ai pas encore eu le temps de tester.

Concernant l’encre de chine, j’ai acquis ma première bouteille sur Amazon lorsque j’ai commencé ma formation. Je l’utilise pour créer des effets et des tâches que je scanne et incorpore à mes illustrations, mais je pense en acheter une autre un peu plus pigmentée. (Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à me la proposer en commentaire !) Les encres peuvent être utilisées de différentes manières : au pinceau, mais aussi à la plume. Je vous en parlerai sûrement dans un prochain article, car je me suis mise à la calligraphie depuis peu 😊


Les Feutres à Encre

Le plus souvent utilisés par les mangakas, les feutres d’encres ont l’avantage d’être ultra pigmentés et de résister à l’eau (pratique quand ont fait un line-art et que l’on souhaite y ajouter de l’aquarelle!)


Personnellement, je ne les utilise que très rarement, voire même jamais 😅 Mais si vous en cherchez des bien pigmentés, vous pouvez vous procurer les feutres Micron les yeux fermés !


Les Feutres à Alcool

Peut-être les seuls produits provenant d’Action que je vous conseillerai si vous cherchez une alternative aux Promarkers qui sont plutôt chers.

Je ne les utilise que très rarement, parfois pour des croquis. Ils ont l’avantage de ne pas faire de traces comme les feutres classiques classique vendus en grandes surfaces et d’avoir deux embouts (un fin et un large). Je pense avoir acheté tous les coloris proposés, mais j’en ai aussi acheté quelques coloris de la marque Promarkers qui n’étaient pas vendus chez Action.

Attention : Que ce soit pour les Promarkers ou les autres marques, utilisez un papier Layout. C’est un papier très très fin et hyper lisse car les autres papiers pourraient abîmer les mines et faire des bouloches.


Fusains et Craies

Les seuls fusains que je possède sont ceux que j’ai retrouvés parmi d’anciennes fournitures scolaires (oui vous savez, cette fameuse boîte dans laquelle j’ai retrouvé des tubes de gouaches complètements secs ! 😅)

Mes fusains sont de la marque Lefranc Bourgois et une partie des craies sèches sont de Faber Castell (je n’ai pas retrouvé la boîte totalement identique à celle que je possède, mais je crois que celle-ci est équivalente). J’ai aussi trois pastels à l’huile de la marque Sennelier.

Je ne m’en sers que pour créer des textures que je scanne et modifie sur logiciel alors, concernant leur pigmentation, je n’ai pas vraiment d’avis !

Tout comme les fusains, j’utilise des craies grasses et sèches pour créer des mouvements et des textures que je retravaille sur logiciel.


L’ Acrylique

Encore une fois, j’utilise l’acrylique pour faire des traces de pinceaux que je scanne par la suite et dont je modifie la couleur sur logiciel. En revanche, s’il y a bien un endroit où je vous déconseille totalement d’acheter de l’acrylique, c’est bien à Action.

Même si je modifie mes scans d’acrylique, j’ai parfois eu besoin de réaliser des illustrations complètes à l’acrylique. Et avec celle d’Action, ce n’est juste pas possible. La pigmentation et la couvrance sont quasi nulles.

Il vaut mieux parfois acheter un tube un peu plus cher mais qui durera plus longtemps, qu’un tube plus abordable mais qui vous fera perdre votre temps et votre patience tellement il vous faudra ajouter des couches pour cacher un petit défaut de rien du tout. (Comment ça, je n’ai pas de patience pour attendre que ça sèche ? 🙄)

J’ai récemment acheté des tubes de la marque Liquitex Basics Acrylic et j’ai complètement été conquise par le rouge de cadmium foncé 😍 Une pure merveille ! Grâce à cette marque, j’ai pu réaliser des peintures sur vitres pour une cliente et le rendu était vraiment top, même avec la lumière qui passait au travers !

Conclusion : Fuyez Action pour votre peinture !


Les Vernis

J’ai testé les vernis Action (ici brillant et mat). Ils peuvent être passables si vous souhaitez les utiliser pour des petits travaux de bricolage ou sur de l’acrylique mais à oublier pour l’aquarelle.
Ils sont composés à base d’eau et feront baver votre aquarelle. Le seul que j’ai trouvé à Cultura est un vernis spécial aquarelle de la marque Lefranc Bourgeois, mais je ne l’ai pas encore essayé.

À tester donc !


Les Pinceaux

J’ai toute une petite collection de pinceaux dans un bocal ! Des vieux, des jeunes, certains tout doux, d’autres complètement secs !

J’utilise généralement les mêmes pinceaux, mes « chouchous » suivant leur taille et leur aspect. Ceux que j’utilise le plus souvent viennent d’Action et sont plutôt pas mal. Je les utilise aussi bien pour l’aquarelle que pour les encres ou l’acrylique.

En revanche, il y a peu de temps, j’ai investi dans plusieurs pinceaux plus fournis de la marque Winsor et Newton. Et ils sont vraiment top !

En général, il est conseillé d’utiliser des pinceaux en poils de petit gris pour l’aquarelle. Mais quand j’ai su ce qu’était un petit gris, je me suis jurée de ne jamais en avoir… Question d’éthique, car je suis d’avis que nous sommes au 21ème siècle et qu’à notre époque, nous sommes bien capables de reproduire des pinceaux semblables aux poils d’animaux sans avoir à en tuer… Mais ce n’est que mon avis !


En +

Lorsque vous peignez, pensez toujours à avoir à coté de vous au minimum deux bocaux d’eau. Le premier pour nettoyer le plus gros du pigment, et le second pour enlever le reste.

Prévoyez toujours un chiffon propre, de préférence un chiffon qui fait le moins de peluches possible car, dans le cas où l’une d’entre elles passerait outre votre vigilance, elle viendrait se coller entre les poils du pinceau et là, c’est la cata assurée… (#cestduvecu)



Matériel informatique et logiciel

Je vais vous en parler brièvement ici même si je pense vous en faire un article plus complet ultérieurement. Pour coloriser une illustration, je scanne mon dessin, puis le colorise sur le logiciel Krita en y ajouter mes textures scannées.

Je n’utilise pas Photoshop pour deux raisons : c’est un budget que l’on peut éviter, et Krita est aussi voire même plus performant que Photoshop à mon goût.

Pour le dessin vectoriel, j’utilise InkScape et pour la PAO, Scribus. Le jonglage entre les trois est peut-être un peu plus compliqué qu’avec la suite d’Adobe, mais pas impossible ! 😉

Alors si vous souhaitez vous essayer à la création de visuels avec des logiciels professionnels mais libres et gratuits, n’hésitez pas à y jeter un œil !

J’utilise également une tablette graphique One by Wacom que je possède depuis des années et qui fonctionne toujours aussi bien (à part un léger mauvais contact au niveau de la prise). Le l’ai eue à l’époque aux alentours de 70 ou 80€, et j’en suis très contente ! 😊


Les Papiers

Je n’ai pas encore totalement trouvé mon bonheur pour les techniques mouillées, mais j’ai acheté le Canson Montval il y a peu (même si je ne l’ai pas encore assez testé pour donner mon avis).

Pour débuter, je vous conseille le Canson XL Aquarelle. C’est avec celui-ci que j’ai commencé l’aquarelle, et il est vraiment pas mal ! Il n’est pas très cher et supporte bien les grandes quantités d’eau.

Pour mes croquis j’utilise un carnet A3 de chez Action ou un carnet A3 Canson XL Croquis.

Il m’arrive de travailler sur du papier classique d’imprimante suivant l’effet et le grain recherchés.

Enfin, concernant le papier que j’utilise le plus, c’est un papier 100 % recyclé. C’est d’ailleurs sur celui-ci que je réalise mes originaux qui seront bientôt en vente sur ma boutique ! 😉


Conclusion

Voilà, maintenant vous savez tout ! J’espère que cet article a été instructif et qu’il vous aidera à trouver votre bonheur ! N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires, me donner votre avis sur certains produits ou juste me laisser un petit mot 🥰

A très bientôt ! ♥

Un remerciement spécial à ma sœur pour les corrections de cet article et ses suggestions d’amélioration.


Epinglez cette image sur Pinterest pour la retrouver plus tard !



Envie d’en savoir plus ?

Inscrivez-vous à la Newsletter pour être tenu(e) au courant des nouveautés et avoir accès à la librairie de freebies !

3 commentaires

  1. […] aussi mon article concernant le matériel d’art et de dessin que j’utilise. PS: il a été rédigé bien […]

  2. Antoine. a dit :

    Cc très bien détaillée j aime bcp bisous lili ❤️👍

    1. Lydie a dit :

      Merci beaucoup Lili 🥰 J’espère qu’il te sera utile ! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.